Affichage des articles dont le libellé est Rollstrider. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Rollstrider. Afficher tous les articles

lundi 2 octobre 2017

Le RollStrider, le Rock&Roll randonneur


Ma R&D sur le FunStrider et sur le FoilStrider conjuguée à mes difficultés physiques pour effectuer des essais en mer et mon besoin de remise en forme en douceur malgré un corps d’athlète qui s’ignore m'a amené à l’idée du RollStrider, cet engin de glisse roulant permettant de reproduire le mouvement du ski de fond sur routes et tous chemins.

Il est temps maintenant de vous en dire un peu plus.

Imaginez deux trottinettes tous-terrains qui avancent seulement (marche arrière bloquée), reliées par un système de glissière en va-et-vient : le tout forme une sorte de quad avec deux plates-formes repose-pieds et deux guidons (bloqués aussi) transformés en poignées de maintien.

L’utilisateur, très stable sur quatre roues avec son appui sur les deux poignées, avance un pied puis l’autre alternativement dans le même mouvement que pour le ski de fond : le pied arrière prend appui sur la plate-forme qui ne recule pas, propulsant ainsi en avant l’autre plate-forme le long de la glissière « magique »(*).
L’ensemble poursuit sa route sur son élan, jusqu’à ce que l’autre pied soit lancé en avant, poussant sur celui qui avait été lancé précédemment, et ainsi de suite alternativement en lançant un pied puis l’autre, exactement comme le fait un skieur de fond.

Bien sûr l’engin est doté de quelques subtilités comme un système d’inclinaison parallélépipédique pour les virages(**), un système original de freinage simple et sûr utilisant le désalignement de l’axe de roulage(***), et certaines versions proposeront même des vitesses(****)…
Le tout dans un encombrement réduit à l’instar des trottinettes pliées, qui pourra donc être embarqué sur le bateau ou rentrer dans la voiture pour des promenades toujours renouvelées et des lieux de découvertes diversifiés.

(*), (**), (***), et (****) : il faut bien que je justifie mon statut d’inventeur, non ? ;-)

mardi 11 juillet 2017

Funstrider & Foilstrider


Autres idées dérivées de l'Aquabeo, en plus orientées glisse :

Pour le Funstrider (ou Floatstrider), 4 flotteurs en carènes à redans montés sur un système de parallélépipèdes articulés.
Les flotteurs servent à la fois d'éléments de flottaison archimédienne - qui réduisent leurs surfaces mouillées en rapport avec la vitesse exercée par les mouvements du rider - et de pales de propulsion.
Chaque côté de l'engin, de part et d'autre des parallélépipèdes, qu'on peut comparer à un cadre de vélocipède, présente un cale-pied, une poignée de tenue, et une autre de frein-direction qui actionne une pale articulée.

Le mouvement est fluide, et ressemble à un mouvement de patineur et/ou de skieur de fond.
Les petites amplitudes laissent les flotteurs écartés pour plus de stabilité dans les petites vitesses, tandis que les plus grandes les voient se resserrer dans un allongement des foulées pour une glisse rapide.

Le Foilstrider est une déclinaison à foils du même engin, capable de flotter et d'avancer lentement en mode archimédien, puis de s'élever progressivement sur ses foils avec une vitesse relativement faible. Le bord de fuite des foils est souple à la manière des ouïes de requins pour s'appuyer sur l'eau à la poussée, et se refermer hydrodynamiquement à la glisse.

Les deux engins se montent et démontent sans outils et peuvent se ranger dans le coffre d'une voiture.

Le Wheelstrider (ou Rollstrider) en sera bien sûr la version avec des roues pour le tous-terrains.